Flash Feed Scroll Reader

CAN : l’Algérie au tapis, la CIV surprise

Pour cette deuxième journée de la coupe d’Afrique des Nations, le public avait droit comme hier à une nouvelle série de surprises. Les Fennecs d’Algérie transpercés par les Flam(m)es du Malawi et les Éléphants de Côte d’Ivoire immobilisés par les Étalons du Burkina Faso. Résumé.

Sur fond d’un énième rebondissement dans l’affaire du Togo, la province du Cabinda accueillait un premier match cet après-midi. La rencontre opposait deux pays voisins d’Afrique de l’Ouest. Les coéquipiers de Didier Drogba rencontraient le Burkina Faso de Habib Bamogo. Pendant 92 minutes, les Ivoiriens ont dominé l’essentiel de la partie, sans toutefois vraiment inquiéter les cages du gardien burkinabé, Daouda Diakité.

Bakary Koné, le virevoltant attaquant de l’Olympique de Marseille aurait pourtant pu être le héros de toute une nation. D’abord sur une passe à la première mi-temps, il rate une tentative de lobe. Ensuite, après un travail impeccable du lillois Gervinho, il écrase complètement sa frappe et vendange la meilleure action ivoirienne (68ème). Les rentrées successives de Kader Keita, Aruna Dindane et Salomon Kalou n’auront par raison du bloc défensif des Étalons.

Appliqués dans l’ensemble du match malgré la domination tous azimuts, Dagano et ses coéquipiers auraient même pu créer la surprise – comme le Malawi – s’ils avaient pu concrétiser une des rares actions qu’ils ont eues. Notamment par le côté gauche de l’intraitable Jonathan Pitroipa, milieu de terrain du club allemand Hambourg.

Le match Ghana-Togo qui devait avoir lieu en fin de soirée a finalement été annulé après le retour des Éperviers à Lomé. Certaines sources parlent d’une volonté de retour de l’équipe du Togo dans la compétition. Fin de non-recevoir comme réponse du côté la confédération africaine de football.

Dans l’autre match du jour, la troupe du sélectionneur algérien, Rabah Saâdane a été singulièrement battu par les Flames du Malawi. Résultat : 3 — 0, score lourd, mais logique après un match terne et sans lucidité des Algériens. Qualifiés pour la coupe du monde en juillet prochain, les coéquipiers de Karim Ziani devront élever leur jeu pour rester dans la compétition et surtout, pour envisager une chance en Afrique du Sud.

Ziani, Saïfi et Belhadj titulaire contre le Malawi -Photo Dz online, Flickr

Extraits de commentaire sur le twitter au cours des différentes rencontres :

« je dis hein… l’affaire-là dépasse la Côte-d’Ivoire? N’est-ce pas qu’on raconte partout que c’est l’équipe favorite #Can2010″

@ETAMBA

« Le Gardien de BF deviendra un héro national si cette affaire continue comme ça! »

« Si tu veux vraiment suivre la CAN, il faudra s’assurer que son coeur est en bon état. Ca risque de déranger les tensions! »

@Nnena

« Ils jouent au foot au Malawi ? »

@morgan

« Contre l’Algérie, le Malawi enflamme le stade : 3 – 0. Jusqu’ici, les équipes africaines mondialistes n’ont pas montré une grande forme »

@ITOKIANA

« Surprise : le Malawi défenestre l’Algérie! http://bit.ly/7Y3SZt #football »

@Walfoot

« Algérie : Saâdane accuse la chaleur – Le sélectionneur Rabah Saâdane a expliqué que la contre-performance »

@Lyon_Foot

« Seriously Ivory Coast, that was not a good game at all »

@Mwadime

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire