Flash Feed Scroll Reader

Grand Sénébal 2012 : Bolou Dof réussi à la Sala Rossa

« On prend les mêmes et on recommence », a été la formule gagnante de la troisième édition du Grand Sénébal 2012 célébrant dans la joie et l’hospitalité les 52 ans de l’accession à l’indépendance du Sénégal et l’arrivée du printemps au Québec. Zale Seck, Élété, Élage Diouf et ses invités ont fait un malheur à la Sala Rossa avec leur Bolou Dof (restes de repas du soir en wolof) musical ce samedi 7 avril.

Lorsque Pape Goumalo Dione des Productions Débrouil’Art fait la promotion du Sénébal, il n’exagère pas en disant que la célébration de l’indépendance du Sénégal à Montréal est devenue incontournable à Montréal.

Peinture en direct

Le transfert de l’évènement du Club Lambi pour une  salle avec une plus grande capacité d’accueil comme la Sala Rossa en est la preuve.

Malgré ce changement de lieu, l’espace n’était toujours pas suffisant pour l’importante quantité de personnes qui se sont déplacées pour l’occasion.

Le programme musical et artistique avec un palmarès d’excellents artistes « Québégalais » et africophiles est de plus en plus apprécié au fur et à mesure des éditions.

Outre le traditionnel buffet sénégalais, il était possible de voir cette année le kiosque de bijou et la réalisation de tableau peint sur le vif. Les adeptes de la première heure du Sénébal n’ont pas été déçus, les nouveaux ont été charmés et reviendront sûrement.

Zale Seck, Élété et Élage Diouf

Zale Seck

Comme d’habitude, le chanteur Sénégalais Zale Seck a initié le mouvement avec ses cinq musiciens.

Très charismatique, il a fait plus d’une heure de spectacle durant laquelle le public ne s’est pas fait prier pour aller danser à l’avant de la scène sur Ndiadiane Ndiaye (reprise de Youssou N’dour), Musica et Moi je suis d’Afrique entre autres. La salle l’a copieusement arrosé d’applaudissements bien mérités.

Pendant le concert plusieurs jeunes filles sont venues donner de l’argent au chanteur alors qu’il était sur scène sous les yeux ébahis de certaines personnes dans la foule.

À la fin de la chanson, Zale Seck a expliqué qu’au Sénégal, c’est une marque de reconnaissance pour le travail de l’artiste. Une admiratrice lui a aussi offert l’un des tableaux peints en direct par l’artiste Annie-Claude qui avait réalisé son portrait.

Gagnant du concours des Syli d’Or de la musique du monde en 2011 et grand habitué du Sénébal, l’artiste originaire du Tchad et fondateur du groupe K’Lana Vibes, Elété Rimtobaye a aussi eu son moment de gloire sur scène.

Élété Rimtobaye

Il est venu fêter l’amitié entre le Sénégal et le Québec, accompagné de son trompettiste Étienne avec lequel il a interprété Missiri de Tiken Jah Fakoly.

« Bien! Élage va bientôt monter sur scène. Je vous demande donc de vous lever de vos chaises et de les pousser sur le côté » , a ensuite annoncé Pape Goumalo Dione.

Élage Diouf, qu’on ne présente plus, et Zale Seck ont revisité ensemble plusieurs morceaux célèbres du pays de la Teranga. Ils ont fait danser les plus timides jusqu’au petit matin.

Le public a à peine eu le temps de reprendre ses émotions que déjà le sabbar battait son plein sur des chansons comme Indépendance de Ouza Diallo ou Paludisme de Oumar Pène.

Pour tous les amoureux de l’Afrique qui n’ont pas pu assister au Sénébal, les Productions Débrouil’Art organisent la 2e édition du Bal Poussière. Cette fête familiale, qui promet d’être tout aussi festive que le Sénébal, se déroulera au parc François-Perreault de St-Michel les 13 et 14 juillet 2012.

À lire :

L’entrevue avec Marie-claude Fiset des Productions Débrouil’Art 

Grand Sénébal 2011 : le Sénégal à l’honneur

Quelques photos du Grand Sénébal 2012

no images were found

Crédit Photo : Irène Raparison, sauf indication

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire