Flash Feed Scroll Reader

Zabbal, chronique des chiffonniers de Raphaël J. Dostie

Le documentaire étudiant, Zabbal, chronique de chiffonniers, réalisé par Raphaël J. Dostie en 2011, prend place en Égypte, dans la capitale, au sein de deux familles, chiffonniers de père en fils et dont le quotidien est rythmé par « le cycle de la matière ».

C’est dans le quartier cairote d’Ezbet-El-Nakhl que Raphaël J. Dostie, finissant en communication profil cinéma à l’UQAM, a suivi deux familles de confession différente : celle du chrétien Waheed, propriétaire d’une usine de transformation de plastique et, celle du musulman Kamal, gestionnaire du centre de tri.

Tous deux impliqués dans la gestion des déchets, ils ont ouvert les portes de leur quotidien et de leur vie privée dans un documentaire de vingt-deux minutes dénué de voix hors-champ, laissant largement la place à la contemplation avec des images prises caméra à l’épaule. Au-delà de la vétusté des murs et des montagnes de détritus, Raphaël J. Dostie a su filmer la cohésion et la cohabitation de deux communautés en plus d’offrir un discours écologique.

Zabbal, chronique des chiffonniers a remporté cette année le Prix Vox aux Rendez-vous du cinéma québécois. Le documentaire a notamment été diffusé au Festival International du Film Ethnographique du Québec (FIFEQ) et au Festival du Monde Arabe de Montréal.

Zabbal, chronique de chiffonniers sera diffusé au Cinéma Excentris le samedi 5 mai suivi du long-métrage Agadez, musique et rébellion.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire